A propos des plongées en Polynésie

Vous trouverez sur cette page l'ensemble des informations nécessaires à la pratique de la plongée en Polynésie Française. N'hésitez pas à contacter nos spécialistes de la plongée en Polynésie, ils se feront un plaisir de vous prodiguer conseils et informations.

Que faut-il emporter ?

La température de l'au est de 25°C environ de mai à octobre (prévoir une combinaison de 5,5 mm) et de 30°C le reste de l'année (un shorty de 3 mm est suffisant, mais une combinaison intégrale est également conseillée afin de mieux se protéger en cas de contact avec le corail).
Les plongeurs doivent se munir du carnet de plongée, d'un certificat médical et des différents diplômes obtenus.Il est recommandé de souscrire, avant le départ, une assurance individuelle complémentaire prenant en charge un éventuel rapatriement. La majeure partie des centres fournit gratuitement tout l'équipement de plongée. Il est conseillé aux photographes sous-marins de se munir d'un grand angle, plus adapté à la prise de vue du "gros" : requins, raies manta, dauphins, baleines ... Air Tahiti, la compagnie aérienne domestique, accorde 5 kg de bagages supplémentaires par plongeur, sur présentation d'une carte de certification.

Niveau de plongee requis

La grande majorité des plongées est accessible au niveau 1 ou à l'Open Water, ce qui permet d'évoluer à des profondeurs pouvant aller jusqu'à 28 m. Pour les débutants ou les plongeurs non certifiés, des baptêmes de plongée ou des formations sont possibles dans tous les centres (compter 2 à 3 jours pour passer le niveau 1 ou le scuba diver, et 4 à 5 jours pour l'Open Water).

Les niveaux supérieurs trouveront également de quoi satisfaire leur curiosité à toutes les profondeurs et dans toutes les îles, la Polynésie française offrant une très grande diversité de sites. Il est néanmoins important de savoir contrôler sa flottabilité, notamment dans les passes des îles Tuamotu où le départ des plongées s'effectue parfois au large, avec des courants marins qui peuvent être forts.

Diplomes

Tous les diplômes ayant une reconnaissance internationale (PAOI, CMAS, ANMP, CEDIP, FFESSM, SSI, NAUI, etc ...) sont acceptés dans les centres de plongée polynésiens.

Les plongeurs devront présenter leur diplôme, un certificat médical ainsi qu'un carnet de plongée lors de leur inscription au sein des centres.

La plupart des centres proposent tous les niveaux de formation ainsi que les spécialités CMAS et PADI.

Caracteristiques techniques des centres de plongee

La plupart du temps, les transferts depuis les hôtels ou pensions sont offerts. La majorité des moniteurs de plongée sont bilingues français/anglais, et ont des notions de japonais, d'allemand ou d'espagnol pour certains.

Quelques centres proposent des plongées au Nitrox, Trimix ou avec recycleur.

Les centres, ainsi que leurs plongeurs sont assurés en responsabilité civile.

Securite

Un caisson hyperbare multi-place est basé à l'hôpital du Taaone, sur l'île de Tahiti. Une équipe d'urgence spécialement formée peut intervenir à tout moment. En cas de problèmes survenant dans les îles, un système d'évacuation sanitaire rapide est prévu par avion ou hélicoptère.
Tous les centres de plongée sont agréés par le gouvernement de la Polynésie française et équipés d'appareils d'oxygénothérapie normobare. Ils sont également équipés et leurs équipes entraînées pour prodiguer les premiers secours.
Pour des raisons de décompression, le plongeur ne pourra prendre l'avion que 12 heures après une plongée bouteille (il faut compter 24 heures pour les vols internationaux, quel que soit le type d'avion).

Que peut-on observer toute l'annee

Raies manta, poissons tropicaux, murènes, barracudas, raies aigle, raies léopard, napoléons, tortures, carangues arc-en-ciel, dauphins, requins marteaux, requins citron, requins gris, requins de récif et requins pélagiques.
Observations particulières :
- Juin : reproduction des mérous à Fakarava
- De juin à octobre : raies manta plus nombreuses
- De juillet à novembre : présence des baleines à bosse
- De décembre à Mars : requins-marteaux et banc de raies aigle plus fréquents